Velotaff, la drogue légale

En vrac oct. 15, 2020

Si vous trainez sur les réseaux sociaux, vous avez surement dû entendre parler du velotaff. Et puis si vous n'êtes pas sur internet, ni ne regardez la TV vous avez surement dû voir passer de nombreuses personnes sur un vélo.
He bien, comme toutes ces personnes, j'ai testé le vélo pour vous !

Commençons par le début.

12 Mars 2020, tous chez nous. Personne ne sort. Super, je peux "télétravailler" (qui, rappelons le, doit suivre des lois). Jusqu'en juin mon entreprise a fermé ses bureaux. Ces derniers sont de nouveau accessibles mais en effectif réduit. J'y suis retourné fin juin, mais sans franchement vouloir faire 1h30 de transport en commun par jour (être collé aux autres c'est déjà pas franchement agréable mais en période de virus je ne suis vraiment pas fan). Je fais le tour des moyens de transport, la voiture c'est niet en ville, la marche à pied c'est 1h30 l'aller donc ça commence à faire long. Au final mon père me prête son vélo (son vélo de course lorsqu'il était cycliste amateur...).

Et ainsi commença... Le vélotaff.

Peugeot criterium 12 avec des pédales Clik'r de Shimano

Un début douloureux

Je vais pas vous le cacher, le vélo est taillé pour un coureur expérimenté (mon père doublait des voitures en montagne et il a déjà fait des pointes à 80km/h avec ce vélo). Autant vous dire qu'à la première côte j'avais mal aux jambes (et maintenant encore y en a une qui fait de la resistance).
Au début du vélotaff, j'arrivais au bureau complètement crevé et ce pendant 2 semaines et demi. J'avais mal aux jambes, aux poumons... Mais pour ne pas me dégoûter, je n'allais pas au bureau 5 jours par semaine en vélo. J'y suis allé progressivement. Le mardi et le jeudi.
J'ai déjà fait l'expérience par le passé de forcer pour y aller, au final on se dégoûte et c'est dommage.

Une suite jonchée de shots de dopamine

Passé les deux premières semaines, j'attaque le mercredi pour aller au bureau. Ensuite je me renseigne, je cherche de nouveaux itinéraires pour être plus confortable (avec moins de voiture donc) mais plus long. Pour finir par venir 5 jours par semaine au bureau (avec 16 kilomètres par jour je parcours 80 kilomètres par semaine). Mais si ça ne s'arrêtait que là. Certains soirs et surtout le week-end, je file à la recherche de routes, je parcours "quelques" kilomètres par envie voire même besoin. En à peine plus de deux mois, je suis passé de fatigué lorsque je faisais 7 kilomètres à fatigué après 55 kilomètres... Et c'est pas fini !

D'ailleurs, en septembre (soit le troisième mois après le début du vélotaff), j'ai fait plus de 314,02 kilomètres. (Oui, pour certains ça c'est une grosse balade).

Le VTT abandonné pendant quelques années sous la pluie

Les bienfaits de cette drogue

Le soir, combien de fois vous rentrez chez vous en ruminant les problèmes de la journée ? Que vous soyez en voiture ou en transport en commun c'est pareil. En faisant du vélo on se détend, on pense à autre chose et ça va tout de suite mieux pour attaquer d'autres problèmes ou pas de problème du tout. Au final c'est le bon plan pour les journées de merde.
Mais si seulement ça n'agissait que là... La respiration et le cardio. Tout ça au début ça tire comme un dingue, ça bat à la chamade puis ça se calme petit à petit (j'ai commencé le vélo j'avais 161 battements de coeur par minutes en activité, puis j'ai réduit à 130 et j'ai réduit également de 30 BPM au repos). Après deux mois je monte les escaliers sans mourir en haut.
Les muscles... LES MUSCLES PUNAISES ! J'ai jamais vu mes jambes aussi musclées et ça pousse tous les jours.... CEYTROBIEN.
On est plus entrainé et donc on transpire bien moins que sans exercice (c'est plus agréable quand même).
On est au taquet en arrivant au boulot, mais Ă©galement le soir en rentrant !

En vrai on finit par penser à autre chose, on se détend, le corps apprécie. Et sur du plus long terme, le corps se renforce et tombe moins malade.

Allez, et pour pas faire comme tous les sites qui vous parlent du vélo : le temps. Le trajet que je fais tous les jours c'est :

  • 1h30 Ă  pied
  • 20-25 minutes Ă  vĂ©lo
  • 45 minutes en transport en commun
  • 1h en voiture (embouteillage tout ça...).

Je vous laisse faire le calcul, mais moi je me lève à 8h15 pour être au boulot à 9h au bureau (7,2km environ) en étant blindé en énergie.

Le tout nouveau vélo route pour la ville

3 vélos ?

Oui, en descendant vous avez dû voir 3 vélos. Le Peugeot qui est mon premier vélo taff, c'est lui qui m'a fait les jambes.
J'ai fini par prendre un autre vélo de route avec des pneus plus épais et un cintre plat me forçant à être droit. Je trouve ça plus sécurisant. Bon, j'ai l'avantage d'avoir un pédalier un peu plus "doux" (même si je regrette celui du Peugeot). Cependant je n'ai pas mis le Peugeot au placard, il me sert toujours pour mes vraies promenades.
Et un VTT qui lui me servira à me perdre dans des chemins quand le frein arrière sera réparé.

Mais les voitures ?!

Même si on rale énormément sur les voitures, le risque d'accident n'est pas systématique. En fait c'est un énorme mélange. Entre les automobilistes qui connaissent pas leurs code de la route (et encore moins celui des autres véhicules), les cyclistes qui roulent sur la piste cyclable en sens inverse pour finir par couper la route et griller un feu rouge (cédez le passage si vous tournez à droite) pour aller tout droit et finir par attendre derrière une voiture AU MILIEU DE LA ROUTE (en terme de sécurité pour lui c'est 0)) (ouais, j'ai failli freiner très fort pour éviter le choc), les SUV qui cachent toute la visibilité et POUF LE PIÉTON QUI APPARAIT devant un SUV dans des embouteillages loin d'un passage piéton et surtout : Les gens qui se croient seuls.

D'ailleurs les cyclistes, si vous ne le saviez pas, il y a un code de la route à respecter même pour les vélos ! (Par contre je recherche encore un truc clair et précis comme le code de la route mais chut).

Et l'Ă©quipement ?

Alors j'ai quasiment l'intégrale : casque vert fluo, sac jaune fluo, lumière savant, arrière, catadioptres sur les pédales et sur les roues. Je ne peux pas mettre un catadioptre avant ni arrière. Enfin si, je peux le faire mais j'enlève les freins (ce qui n'est pas mieux).

2quipements à vélo obligatoire et recommandés

Très franchement être visible est le minimum. Je vois encore beaucoup de personnes habillées en noir sur un vélo noir dans la nuit... Enfin voir, je distingue beaucoup trop de gens pas prévus pour la nuit à vélo, et ces personnes se mettent en danger pour rien car même si en cas d'accident, elles ne sont pas responsable, mourir pour dire "ceylafot ala voitur" bah c'est un peu con quand même.

D'ailleurs ne pas être visible par volonté m'a fait penser au meme trouvé sur Twitter (en anglais)

L'équipement, c'est que la visiblité ?

Bien sûr que non, c'est bien plus que ça. Pour le trajet quotidien, j'ai des pédales avec cales Clik'R de Shimano, ça permet de déclipser en un relevé de talon et de clipser aussi facilement. Il s'agit de pédales Shimano PD-T421 accompagnées d'une paire de Shimano SH-CT500. Clairement pour le vélotaff c'est parfait, habillé mais à cales ! J'y ai ajouté des lumières ZECTO DRIVE (surtout parce qu'on me les a conseillé).
Pour le vélo de route Peugeot, j'ai repris les pédales d'origine avec cale LOOK KEO et donc la paire de chaussure qui va avec. J'y ai ajouté une sonnette oi bell. J'ai changé également les pneus pour des Michelin Dynamic Sport, j'ai pris les moins chers au début du vélotaff. Je compte les user jusqu'à la corde cependant.

Enfin au final pour ce début de vélo, j'ai cramé mon budget loisir (mais c'est du plaisir donc ça va), j'ai plein de nouvelles chaussures... Mais en relativisant je vais mieux, pas besoin de médoc, ça me coûte le même prix que changer deux pneus de voiture et c'est de l'investissement sur le long terme (en santé, en loisir, en moyen de locomotion... (Bah ouai, quand le monde aura basculé, je serai le roi du monde avec mes vélos ! :p )).
Ne voyez donc pas le prix comme rédibitoire. Je croise énormément de personnes aller au bureau à vélo avec des vieux vélos, des vélos de base de chez un vendeur d'articles sportifs, d'autres en VAE, d'autres supers équipés... Il en faut pour tous les goûts et tous les usages.

Il ne faut cependant pas se dire que vélo rime avec gratuité. Tout comme une voiture, un vélo a besoin d'entretien. Certains estiment même le coût annuel d'entretien d'un vélo à 150€. Sur le vélo de course, j'ai déjà dû changer deux rayons (bon, ils étaient pas neufs) et un pneu déchiré (j'ai une chambre à air à réparer au passage) soit 12€ (et encore mon père a les outils pour réparer quasiment tout ça). Mais ça revient moins cher qu'une voiture.
Pour faire la comparaison (j'arrondis au chiffre rond le plus proche): j'ai fait 300 kilomètres en septembre. Ma voiture a une autonomie de 900 kilomètres sur autoroute (55 litres, j'ai une conduite douce) (sur autouroute car je ne conduis jamais en ville donc je peux pas comparer mais quand je suis sur le periphérique nantais, mon autonomie s'écroule à 600 kilomètres) soit 18,3 litres d'essence soit 24,705€ (l'essence à 1,35€ en moyenne). Rien que pour les trajets pour aller au bureau j'ai gagné 12,7€ en essence. Je ne parle pas de l'entretien, la vidange, les essuies glaces, les éventuels pannes et les deux heures par jours dans les embouteillages (le temps c'est de l'argent coco).

Bref en ville le vélo est rentable, même si vous changez pleins de choses dessus pour votre confort.

Bon, et au final ?

J'adore ! Et très franchement je trouve qu'il y a bien plus d'avantages que de risques à prendre le vélo pour aller travailler. Je me sens bien mieux dans ma peau, je suis plus énergique et je dors mieux. J'ai naturellement envie de mieux manger, je perds du poids et comme ça j'ai un sujet de discussion avec les collègues autre que le boulot.
Bref essayez, franchement.

Merci Ă 

Merci à @gegeweb, @VoronoV et @R1Rail pour m'avoir suivi au début, accompagné et aidé (et même encore maintenant).

C'est ce qui m'a poussé à continuer, se dire qu'on est pas seul et que tout le monde commence comme ça.

Sur ce, portez-vous bien.

Équipement à vélo : Sécurité routière
Couverture par Jezael Melgoza

Dryusdan

Bidouilleur le jour et administrateur système la nuit (ou l'inverse, c'est comme vous voulez), j'écris entre deux pannes ou amélioration des morceaux de ma passion que je vis à fond.

Super ! Vous vous êtes inscrit avec succès.
Super ! Effectuez le paiement pour obtenir l'accès complet.
Bon retour parmi nous ! Vous vous êtes connecté avec succès.
Parfait ! Votre compte est entièrement activé, vous avez désormais accès à tout le contenu.